[Événement] Vieillir en Anarchie ! [AUDIO DISPONIBLE]

Retrouvez le fichier audio de l’évènement :

Pour télécharger le fichier : Vieillir en anarchie 20 octobre 2018

********************************************************************

Vivre en anarchie est ce que nous souhaitons pour demain. Mais dès aujourd’hui, il nous faut penser comment !

La vieillesse est souvent mise de côté comme si elle n’existait pas. Pourtant nous devons commencer à penser comment nous vieillirons en anarchie !

Le groupe Graine d’Anar, membre de la Fédération Anarchiste, vous convie à une après-midi débat autour de cette question.

Nous aurons la chance d’avoir la présence de Suzanne Weber qui a écrit « Avec le temps », livre de réflexion sur la vieillesse, des membres de la coopérative d’habitants « Chamarel » qui ont choisi un mode de vie différent pour leurs vieux jours, des membre des « Babayagas » qui ont elles aussi trouvé d’autres façons de vivre et une travailleuse en EHPAD pour un point sur la situation actuelle.

Car pour penser l’avenir, il faut partir du présent !

Venez nombreuses et nombreux !

Samedi 20 octobre 2018 – 15H00 – Librairie La Gryffe
5 rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

Pour télécharger l’affiche : 20181020 AfficheVieillirEnAnarchie

Le nouveau Monde Libertaire 1799

Le Monde Libertaire du mois d’octobre est enfin sorti ! Retrouver son édito sous la couverture !

Pour l’avoir chaque mois, abonnez-vous !

Pour l’acheter en ligne, Publico !

Édito :

Vieillesse et Anarchie, une perspective différente sur la vieillesse

Alors que la vieillesse est une problématique majeure de notre temps, spécialement dans nos sociétés occidentales vieillissantes, et que nous avons tous à l’esprit des exemples de proches avançant en âge, le traitement médiatique général de cette question se fait sur le mode, hélas désormais extrêmement répandu, de la gestion et de la gouvernance. Il faudrait « gérer » la vieillesse, comme on gère des flux ou des dispositifs.


Dans un monde ou la réification est une norme, à savoir où le rapport des humains aux humains est remplacé par le rapport des choses aux choses, la vieillesse devient un problème de plus à régler de façon gestionnaire, en débloquant des budgets et en ouvrant des établissements. De ce fait les personnes âgées, disons les vieux pour ne pas faire dans la langue de bois officielle, sont souvent traitées comme des poids, comme des coûts, voire uniquement comme des corps. Le triste exemple médiatisé des EHPAD – premier arbre d’une forêt d’éléments qu’il faut prendre en compte -, principalement des EHPAD privés, montre bien la réalisation de cette pensée de la gestion où les places sont chères et où les vieux sont utilisés comme des façons de faire du profit. Ainsi la vieillesse est à la fois spécifique et représentative. Spécifique dans ses problématiques relatives à la perte d’autonomie et à l’accompagnement, mais représentative et centrale politiquement en ce qu’on lit dans les problématiques relatives à la vieillesse les mêmes problèmes qui courent dans l’ensemble de la société : l’isolement et l’atomicité, la concurrence, l’égoïsme et la perte de liens et la réduction des individus à des choses.
Lire la suite

[Soirée] Le fédéralisme libertaire, c’est quoi ? [AUDIO DISPONIBLE]

Retrouvez le fichier audio de la soirée :

Pour télécharger le fichier : Soirée Fédéralisme 14 septembre 2018

********************************************************

Fédéralisme, vous avez dit fédéralisme ? Libertaire ? Mais qu’est-ce donc ?

Le Fédéralisme Libertaire c’est un mode d’organisation, de vie, à l’opposé total de ce que nous vivons aujourd’hui. C’est une organisation sans rapport de pouvoir, où chacune et chacun trouve toute sa place. Reste à savoir ce que l’on met derrière tout cela !

Mais alors, c’est comme le fédéralisme de l’Europe ? C’est une sorte de super pays ? Et pourquoi parler de fédéralisme plutôt que de coordination ? Et les modes de décisions ça se passe comment ? Ce ne serait pas une forme de dictature du prolétariat ?

Pour répondre à toutes ces questions et bien d’autres, le groupe Graine d’Anar, membre de la Fédération Anarchiste, vous invite à venir débattre le :

Vendredi 14 septembre à 19h00 
Librairie La Gryffe
(5 rue Sébastien Gryphe – 69007 Lyon)

En présence d’Hervé Trinquier
(Militant à la Fédération anarchiste et aux éditions TOPS)

Venez nombreuses et nombreux ! Y’aura sans doute à grignoter aussi !

 

Pour télécharger l’affiche : Affiche format IMAGE

et au format PDF :  20180907 Affiche Fédéralisme Libertaire

Le nouveau Monde Libertaire 1798

Il est là, il est tout beau, il est tout chaud ! C’est le Monde Libertaire du mois de septembre !

Pour l’avoir chaque mois, abonnez-vous !

Sinon vous avez tout ici pour envoyer tout par courrier : Edito + couvreture + Bulletin d’abonnement

Pour l’acheter en ligne, Publico !

Edito : 

DEMAIN COMMENCE MAINTENANT !

Ambroise Croizat, un des fondateurs communistes de la Sécurité Sociale en
1946, disait ceci : « Ne parlez pas d’ « acquis » sociaux mais de « conquis »
sociaux, car le patronat ne désarme jamais. »

Face aux attaques du gouvernement Macron contre la Sécu devenue, cet été
2018, et comme par enchantement, « Protection Sociale », face aux attaques
contre le système de Retraites qui se profilent à la rentrée, face à la crise
écologique provoquée par le capitalisme, la Fédération Anarchiste se questionne
sur les moyens de la riposte sociale et tente de s’organiser afin de réaffirmer l’urgence d’un changement radical de société.

Lire la suite

[Communiqué Groupe] Hulot s’en va, bon débarras !

29 août 2018

La nomination de N. Hulot au poste de ministre de la Transition écologique remplissait deux fonctions essentielles. Conforter des ambitions personnelles par une carrière politique et reverdir l’image d’un gouvernement à des années-lumière des préoccupations écologiques. Tiraillé entre la valorisation de sa propre notoriété et la pression insoutenable des lobbies, N. Hulot a fini par succomber à l’overdose de couleuvres avalées depuis son installation ; les plus récentes ne pouvaient décemment plus passer.

Faudrait-il croire qu’un individu qui bénéficie depuis longtemps des largesses d’EDF, de Veolia et d’Ushuaïa, et qui avait côtoyé Chirac, Sarkozy et Hollande, pouvait avoir la moindre illusion sur son pouvoir au sein de la classe politique, le moindre doute sur le poids réel des lobbies – y compris celui de la chasse – sur les décideurs politiques ?

La résolution de la question écologique, comme celle d’ailleurs des rapports sociaux, commence par la sortie du capitalisme dans la mesure où la croissance nécessaire à ce système heurte de plein fouet les limites physiques de la planète. Parce que la poursuite acharnée d’un « capitalisme vert » ne peut conduire qu’à un effondrement au moins partiel de la société « thermo-industrielle », il est urgent de construire les structures à taille humaine, respectueuses à la fois de l’autonomie et du bien-être de l’homme et de l’intégrité des écosystèmes, que prônent les partisans d’une société égalitaire et libertaire. Seul l’anarchisme peut aujourd’hui assurer la continuité de la vie.

Le nouveau Monde Libertaire 1797

Voici le « numéro d’été » du Monde Libertaire !

N’oubliez pas que le Monde Libertaire est un bi-média avec la formule papier mais aussi la version en ligne : tout se passe ici !

Et pour vous abonner c’est là que ça se passe ! Et pour commander chez Publico, c’est par là !

Edito :

Mi-Juillet, le moment du passage de témoin. Un nouveau Comité de rédaction issu du dernier congrès. Sans fanfares, sans flonflons, sans feux d’artifice.

Que dire ?

Que nous allons tout faire pour que l’équipe précédente ne regrette pas de nous avoir confié les clefs du journal. …

[On aime] « Le néolibéralisme, quésaco ? »

Le groupe aime et soutient cette journée de réflexion collective ouverte à toutes et tous !

C’est le 30 juin 2018 à partir de 10h00

***************************************************

Le terme « néolibéralisme » est employé partout, dans les médias, dans la rue, dans les universités, mais qu’est-ce que ça veut dire exactement ? Le 30 juin 2018 le RGL (Réseau des Géographes Libertaires) organise une journée de réflexion collective pour essayer d’y voir un peu plus clair !

Le samedi 30 juin à partir de 10h se tiendra une nouvelle séance « Hors les murs » du séminaire « Espaces Critiques » organisée par le Réseau de Géographes Libertaires, dans le cadre de l’atelier 7 de l’UMR EVS (Environnement Ville Société).

Au programme de cette journée : conférence, atelier et balade urbaine !

10h-12h : à la Médiathèque du Bachut (8e) : « Le néolibéralisme, qu’est-ce que c’est ? » (Odile Tourneux) : Conférence et atelier.

Bon nombre de discours critiques, qu’ils s’expriment dans la rue, dans les médias généralistes ou dans les écrits universitaires dénoncent le « néolibéralisme ». Le terme est partout, mais qu’entendons-nous exactement par là ? Doctrine économique, idéologie, technique de management, théorie politique, le néolibéralisme semble être un mot fourre-tout, un terme aux contours vagues dont nous ne cessons pourtant de faire usage. Le RGL propose, dans le cadre de cette conférence, de présenter une cartographie des différents sens que prend le terme aujourd’hui.

13h-14h : pique-nique tiré du sac à la pointe de la Confluence.

14h-16h : départ à la pointe de la Confluence : « La ville néolibérale. Balade urbaine dans le quartier de Confluence » (Thomas Zanetti)

Attractives, durables, intelligentes, sûres, vertes, connectées …, les mots ne manquent pas, dans les discours des concepteurs, des promoteurs et des gouvernants, pour vanter les qualités des villes contemporaines. Mais à quel prix ces supposées qualités des espaces urbains sont-elles accessibles ? Car nos villes ont également une face plus sombre et inégalitaire : mainmise des acteurs privés, gentrification et exclusion des indésirables, uniformisation, mise en scène … forment le revers de la médaille de la ville néolibérale.

Ces événements sont ouverts à toutes et à tous

En espérant vous y voir nombreuses et nombreux

Le RGL
https://rgl.hypotheses.org/
rgl@riseup.net