[Dans le ML] Mad Marx : une fable marxiste dans un monde post-apocalyptique.

ICI lien direct vers le Monde Libertaire

article extrait du Monde libertaire n°1799 d’octobre 2018

Dans un monde post-apocalyptique inspiré du célèbre Mad Max, dévasté par des guerres nucléaires, des révoltes et habité désormais par des individus isolés dont le seul but est la survie, nous retrouvons Marx « le fou », un vieillard en chaise roulante, théoricien de la lutte des classes et du capitalisme, ainsi que Romane, une jeune fille sortie de prison ayant raté l’apocalypse et voulant retrouver sa sœur.

Les deux protagonistes vont chercher la sœur de Romane à « Monopolis »…

La websérie, en noir et blanc pour souligner le caractère apocalyptique de l’environnement, est composée de 4 épisodes de 20 minutes, et un épisode sera diffusé tous les deux jours sur youtube à partir du 15 septembre. L’environnement décharné est celui des alentours nantais, particulièrement bien mis en valeur par des choix de réalisation judicieux et une musique métal bien adaptée.

A l’occasion de la sortie de la websérie nous avons pu poser quelques questions au réalisateur sur ce projet collectif qu’il qualifie même de libertaire :

CRML : Pourquoi avoir choisi Marx comme l’un des deux personnages principaux?
Mathias Averty : Tout est parti d’un jeu de mot entre Mad Max et Karl Marx. C’était grisant d’imaginer ce vieux philosophe lutter contre le Capitalisme et la sauvagerie dans un monde post-apocalyptique. On trouvait que c’était hyper intéressant d’explorer toute la facette pop de ce personnage en avance sur son temps et d’en faire le Gandalf ou le Dumbledore de notre Révolution. Honnêtement, nous n’avons jamais lu le Capital en entier, on est plus des jeunes geeks humanistes que des universitaires, mais malgré tout, Marx reste une figure puissante qui constitue une grosse partie de notre héritage politique. Alors on s’est dit qu’on voulait lui offrir une nouvelle vie dans la série, casser un peu le cliché du philosophe hermétique en le présentant autrement : comme un vieux sage éclairé et bienveillant,

Lire la suite

[Dans le ML] Quelques nouvelles du climat : le dernier rapport du GIEC

ICI : Lien direct vers le Monde Libertaire

Le 8 Octobre le GIEC, Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat, délivrait son dernier rapport, à « l’attention des décideurs politiques ». Alors que certaines personnes doutent encore de la pertinence des résultats de ce groupe, dont le rapport s’appuie sur plus de 6000 études indépendantes, publiées, depuis plusieurs années, dans les plus grandes revues scientifiques, comme Nature ou encore Science Advanced, celui-ci nous alarme d’une hausse supérieure à 1,5 degré de la température terrestre. Notons que d’après les prévisions faites nous exploserions ce seuil de 1,5 degré en 2100 puisque la hausse est estimée, selon les scénarios, entre 3 et 5,5 degrés de hausse. Le cas d’une hausse de 1,5 degré, déjà catastrophique pour plusieurs espèces, constituant le scénario ou des mesures radicales sont mises en œuvre pour stopper les émissions de gaz à effet de serre.
Le climat n’est pas un modèle linéaire rappellent les chercheurs : le monde étant un vaste écosystème complexe les changements dans quelques variables peuvent avoir pour conséquences des bouleversements majeurs. On définit ainsi un système complexe en ce que plusieurs ordres sont enchevêtrés, provoquant des effets qui sont difficiles à prévoir (effets de seuils possibles, emballement etc.). C’est pourquoi un changement de quelques degrés, voire d’un seul, peut entraîner des changements majeurs. Ainsi le GIEC se fonde-t-il en partie sur des modèles nombreux, issus de la physique et de la chimie ainsi que de la météorologie pour essayer de prendre en compte cette complexité. Cet argument de la complexité, du fait que le climat est un modèle chaotique non linéaire est souvent utilisé par les climato-sceptiques pour relativiser ou nier les résultats du GIEC. En réalité il s’agit d’un sophisme qui exprime que ce qui est difficilement mesurable n’existe pas.
Les modèles sont nombreux pour essayer non seulement d’établir plusieurs scénarios possibles mais aussi de rendre compte de plusieurs phénomènes, justement pour essayer de pallier notre ignorance vis-à-vis du phénomène étudié. Ainsi bien évidemment tous les modèles n’arrivent pas aux mêmes prévisions, mais tous vont dans le même sens. Il faut noter également d’un point de vue méthodologique que le GIEC ne fait pas que de produire des modèles, mais qu’il fait aussi des relevés, des mesures, qui vont globalement dans le sens d’une corroboration assez forte des résultats. Bref l’argument d’une complexité ontologique réduisant toute tentative de compréhension humaine à néant est fallacieux.

« Le climat n’est pas un modèle linéaire rappellent les chercheurs : le monde étant un vaste écosystème complexe les changements dans quelques variables peuvent avoir pour conséquences des bouleversements majeurs. »

Lire la suite

[Communiqué FA] Communiqué Gilets jaunes

09/12/2018

Un mouvement de colère comme on n’en a pas vu depuis longtemps en France est apparu il y a plusieurs semaines, désorientant totalement le pouvoir étatique. Il est compréhensible et légitime face à la violence sociale subie; la diversité de ses acteurs est le symptôme du degré de ras-le-bol auquel ont mené les politiques successives d’austérité plus ou moins maquillée. Cette révolte, même si elle est spectaculaire, ne fait que s’ajouter aux derniers mouvements sociaux en cours ici et là : hôpitaux, SNCF, facs, lycées, etc.

La principale caractéristique de ce mouvement est son rejet de la représentation politicienne et a fortiori des leaders autoproclamés. Sur les ronds-points occupés s’inventent de nouveaux modes de socialisation.

Les anarchistes ne peuvent qu’approuver une attitude qui est la leur depuis toujours. Cependant, la révolte est vaine si elle n’est suivie de propositions. Celles-ci existent, comme par exemple à Saint-Nazaire ou Commercy, et même si elles ne satisfont pas pleinement des anarchistes, elles méritent d’être soutenues tant qu’elles vont dans le sens de l’émancipation.

Nous tenons à dénoncer et condamner les très nombreuses violences répressives de l’État (arrestations arbitraires, comparutions immédiates, mutilations dues aux tirs de flash-ball et d’autres armes offensives policières, etc) comme seules réponses aux contestations.

La victoire de ce mouvement ne sera pas la dissolution de l’Assemblée nationale (surtout pour y installer des démagogues/populistes et/ou nationalistes qui eux-mêmes ne tolèreraient pas de telles manifestations) mais sa mise hors d’état de nuire par l’instauration de l’autogestion et du fédéralisme libertaire.

Fédération Anarchiste

http://www.federation-anarchiste.org/

ifa@federation-anarchiste.org

Le communiqué en PDF : 20181209 communiqué GJ – Fédération Anarchiste

[Communiqué FA] Communiqué de soutien à Radio Libertaire

Deux émissions de Radio Libertaire, œuvre de la Fédération Anarchiste, ont été déprogrammées récemment pour non respect de ses principes de base, leurs animateurs ayant publié un dessin et un visuel à caractère antisémite.

Cette décision a été prise après plusieurs tentatives de concertation qui n’ont pu aboutir. Par bassesse, pour trouver des soutiens, certains essaient de faire croire que ces émissions ont été déprogrammées du fait qu’elles parlaient de la Palestine, or il n’en est rien.

Plus grave, des personnes en viennent à menacer certains mandatés de la radio ainsi que des animateurs membres ou non de la Fédération Anarchiste jusque dans leurs réseaux professionnels.

Nous ne pouvons accepter cela, nous condamnons ces intimidations et ces menaces et nous apportons tout notre soutien à Radio Libertaire ainsi qu’à ces mandatés, qui ont pris une décision juste, et aux animateurs qui sont à leurs côtés.

On ne peut tolérer que par le biais de notre radio une idéologie antisémite soit propagée. Nous avons toujours combattu l’antisémitisme et cela continuera.

La Fédération Anarchiste / Novembre 2018

La communiqué au format PDF : 20181121 Communiqué de soutient Radio Libertaire par la Fédération Anarchiste

Le nouveau Monde Libertaire 1800

Le Monde Libertaire du mois de novembre est là ! Retrouver son édito sous la couverture !

C’est un bi-média donc retrouvez-le aussi sur son site : Le Monde Libertaire

Pour l’avoir chaque mois, abonnez-vous !

Pour l’acheter en ligne, Publico !

Edito :

VOUS AUREZ LA GUERRE !

Ce 11 novembre 2018, à Paris, les gouvernants de la planète fêteront en grandes pompes le centenaire de l’Armistice qui mit fin à la Grande Guerre.
Et, soyons-en sûrs, on va nous jurer par tous les dieux de l’Olympe qu’un tel massacre ne se reproduira plus.
Rien n’est moins certain car, comme le disait Victor Hugo, « Le Capitalisme porte en lui la guerre comme la nue porte l’orage. »
En effet, en 1914, le Capitalisme était le seul modèle économique existant, l’ennemi soviétique n’ayant pas encore vu le jour.

Lire la suite

[Événement] Vieillir en Anarchie ! [AUDIO DISPONIBLE]

Retrouvez le fichier audio de l’évènement :

Pour télécharger le fichier : Vieillir en anarchie 20 octobre 2018

********************************************************************

Vivre en anarchie est ce que nous souhaitons pour demain. Mais dès aujourd’hui, il nous faut penser comment !

La vieillesse est souvent mise de côté comme si elle n’existait pas. Pourtant nous devons commencer à penser comment nous vieillirons en anarchie !

Le groupe Graine d’Anar, membre de la Fédération Anarchiste, vous convie à une après-midi débat autour de cette question.

Nous aurons la chance d’avoir la présence de Suzanne Weber qui a écrit « Avec le temps », livre de réflexion sur la vieillesse, des membres de la coopérative d’habitants « Chamarel » qui ont choisi un mode de vie différent pour leurs vieux jours, des membre des « Babayagas » qui ont elles aussi trouvé d’autres façons de vivre et une travailleuse en EHPAD pour un point sur la situation actuelle.

Car pour penser l’avenir, il faut partir du présent !

Venez nombreuses et nombreux !

Samedi 20 octobre 2018 – 15H00 – Librairie La Gryffe
5 rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

Pour télécharger l’affiche : 20181020 AfficheVieillirEnAnarchie

Le nouveau Monde Libertaire 1799

Le Monde Libertaire du mois d’octobre est enfin sorti ! Retrouver son édito sous la couverture !

Pour l’avoir chaque mois, abonnez-vous !

Pour l’acheter en ligne, Publico !

Édito :

Vieillesse et Anarchie, une perspective différente sur la vieillesse

Alors que la vieillesse est une problématique majeure de notre temps, spécialement dans nos sociétés occidentales vieillissantes, et que nous avons tous à l’esprit des exemples de proches avançant en âge, le traitement médiatique général de cette question se fait sur le mode, hélas désormais extrêmement répandu, de la gestion et de la gouvernance. Il faudrait « gérer » la vieillesse, comme on gère des flux ou des dispositifs.


Dans un monde ou la réification est une norme, à savoir où le rapport des humains aux humains est remplacé par le rapport des choses aux choses, la vieillesse devient un problème de plus à régler de façon gestionnaire, en débloquant des budgets et en ouvrant des établissements. De ce fait les personnes âgées, disons les vieux pour ne pas faire dans la langue de bois officielle, sont souvent traitées comme des poids, comme des coûts, voire uniquement comme des corps. Le triste exemple médiatisé des EHPAD – premier arbre d’une forêt d’éléments qu’il faut prendre en compte -, principalement des EHPAD privés, montre bien la réalisation de cette pensée de la gestion où les places sont chères et où les vieux sont utilisés comme des façons de faire du profit. Ainsi la vieillesse est à la fois spécifique et représentative. Spécifique dans ses problématiques relatives à la perte d’autonomie et à l’accompagnement, mais représentative et centrale politiquement en ce qu’on lit dans les problématiques relatives à la vieillesse les mêmes problèmes qui courent dans l’ensemble de la société : l’isolement et l’atomicité, la concurrence, l’égoïsme et la perte de liens et la réduction des individus à des choses.
Lire la suite