[Communiqué FA] Notre-Dame-Des-Landes, solidarité et action !

Notre-Dame-Des-Landes, face à la vengeance étatique, solidarité, action !

Le gouvernement l’avait promis lors de son annonce d’abandon du projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes en janvier dernier, sa vengeance viendra en avril avec l’expulsion de la ZAD.

C’est donc cette nuit à 3h du matin que l’opération a été lancée avec 2500 gendarmes accompagnés de blindés, l’objectif étant d’expulser environ 100 personnes et la destruction d’une quarantaine de bâtisses dites « illégales ». Des barricades enflammées ont été érigées sur la « route des chicanes » où se concentre la résistance des Zadistes face aux forces du désordre.

Nous dénonçons cette énième tentative d’expulsion par la violence et nous nous joignons à l’appel des occupant-e-s de la ZAD :
– les rejoindre dès que possible pour mener la résistance
– participer aux rassemblements ce soir à 18h dans tout l’hexagone organisés par les comités de soutien (environ 80 villes pour l’instant)
– participer à la manifestation de samedi à Nantes

Face aux expulsions, aux violences policières et à un État qui veut sa vengeance, contre leur monde, la solidarité est notre arme, soutien à tous les occupant-e-s de la ZAD !!!

09/04/2018
Fédération Anarchiste

Communiqué en version PDF : Communiqué FA NDDL 09-04-18

[Communiqué] Journée internationale de la visibilité Trans’

Journée internationale de la visibilité trans : à nos sœurs et frères.

La Fédération Anarchiste se porte aux côtés et avec les personnes Trans’ en cette
journée du 31 mars.

Les droits des personnes Trans’ sont toujours bafoués, niés et leurs parcours de vie
complexifiés par des États, des institutions, incapables de voir les individues et
individus pour ce qu’elles et ils sont.

L’assignation par la loi d’une personne dans un genre, le refus d’aider à
l’accompagnement médicalisé quand c’est nécessaire, le refus de prendre en compte
les besoins spécifiques des personnes Trans’ entraînent des situations intolérables.

Pour mémoire, le taux de suicide est l’un des plus élevés chez les personnes Trans’.
C’est le fait de notre société globalement intolérante et dans le rejet. Dans le monde,
de nombreuses personnes Trans’ sont assassinées parce que Trans ‘. En France, une
« brigade anti-trav » s’amuse à violenter les personnes parce que vu comme « trav »
en se filmant. Tout cela n’est ni du passé, ni de la science-fiction.

Mais les personnes Trans’ ne sont pas que des victimes. Elles sont aussi nos soeurs et
nos frères, nos amies et amis, nos amours, nos collègues de boulot, nos acteurs et
actrices préférées, etc… Cette journée est l’occasion de fêter la diversité, de mettre
aussi en avant la fête et le plaisir. Ce n’est pas une journée de simple commémoration,
mais bien de fierté.

La Fédération Anarchiste porte la fin de l’État, ce qui pour nous serait le début d’un
réel choix de vie loin des papiers obligatoires et des classifications bureaucratiques
par genre. La Fédération Anarchiste porte un droit à l’autodétermination des
individues et individues. La Fédération Anarchiste porte l’idée que nous sommes
multiples et que c’est la force de ce monde et combat l’uniformisation.

En ce 31 mars 2018, la Fédération Anarchiste apporte son soutien à la journée internationale de la visibilité Trans’.

Fédération Anarchiste

Version PDF : Journée internationale de la visibilité Trans’ : à nos sœurs et frères..

Le nouveau Monde Libertaire 1793

Il est sorti et il est tout chaud, le nouveau numéro du Monde Libertaire !

N’oubliez pas de vous abonnez ici !

Et le Monde Libertaire est un bi-média : le journal papier et le site internet !

Bonne lecture !

ÉDITO DU ML N°1793

HYMNE DES FEMMES

Hymne des femmes (1971)

Nous qui sommes sans passé, les femmes
Nous qui n’avons pas d’histoire
Depuis la nuit des temps, les femmes
Nous sommes le continent noir.

Debout femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

Asservies, humiliées, les femmes
Achetées, vendues, violées
Dans toutes les maisons, les femmes
Hors du monde reléguées.

Debout femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

Seules dans notre malheur, les femmes
L’une de l’autre ignorée
Ils nous ont divisées, les femmes
Et de nos soeurs séparées.

Debout femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

[Communiqué FA] Tirons l’anarchiste Soheil Arabi des pattes de la théocrature iranienne !

En Iran, pendant une dizaine de jours à partir du jeudi 28 décembre, la « révolte des va-nu-pieds » s’est diffusée, sans leader ni mots d’ordre, dans 142 villes de l’ensemble des 31 provinces.

Parmi les participants, beaucoup de jeunes, de femmes, de personnes pauvres, protestant contre leur misère économique, mais aussi contre l’emprise étouffante de la théocrature régnante.

Alors que le précédent mouvement de 2009 plaçait ses espoirs dans l’élection d’un président « réformateur », cette fois les slogans s’attaquaient à toutes les factions qui se partagent le pouvoir : « À bas la dictature ! ». Ainsi voitures de police, bâtiments publics, centres religieux, sièges des Bassidjis (milices islamiques) ont été attaqués et parfois incendiés.

Les réformateurs du président Hassan Rohani et les ultra-conservateurs du « Guide suprême » Ali Khamenei, ont défendu la survie de ce régime corrompu par une violente répression contre les « fauteurs de troubles en guerre contre Dieu », faisant officiellement 21 morts et un millier d’arrestations, certainement beaucoup plus.

Des groupes anarchistes étaient présents dans ces événements, notamment le « Cercle Libre de Téhéran ». Mais le journaliste anarchiste Soheil Arabi, s’il a pu envoyer un texte pour soutenir les révolté-e-s et les encourager à renverser le régime, n’y a pas participé directement puisqu’il est derrière les barreaux de la prison d’Evin depuis novembre 2013. Il a été accusé de « propagande contre l’État », « apostasie », « blasphème contre le Prophète et insulte à la sainteté », pour avoir publié des photos du soulèvement de 2009, caricaturé Khamenei, et posté des articles sur internet.

Condamné à mort par la Cour criminelle de Téhéran, sa peine à été commuée en sept ans et demi d’incarcération. Le 23 septembre 2017, il a entamé une grève de la faim : « Ici, énoncer la vérité est interdit mais je suis un anarchiste et, pour moi, il est interdit d’interdire. Ne me demandez pas de garder le silence alors que le silence est la plus grande des trahisons. Je veux être la voix de tous les libres penseurs enfermés : Mahmoud Behshti-Langeroudi, Ali Shariati, Youssof Emadi, Arasch Manouchehr, Mohamad-Ali Sadeghi, Sowada Aghasar et les autres amis enchaînés au bloc 7. »

Le 24 janvier, Soheil a entamé une seconde grève de la faim en solidarité avec deux prisonnières politiques Aténa Daémi et Golrokh Ebrahimi. Ses geôliers l’ont transporté à la prison du Grand-Téhéran.

Dès son arrivée, il a reçu des coups de bottes et matraques sur le dos, le visage et les pieds : « Ici ce n’est pas Evin. C’est le bout du monde, l’enfer. Ta grève de la faim ne sert à rien et personne ne t’entendra ».

La Fédération anarchiste l’a entendu et utilisera ses moyens, tels Le Monde Libertaire et Radio Libertaire, pour que Soheil Arabi et plus largement les prisonniers en Iran, soient soutenus et libérés.

La Fédération Anarchiste

Pour en savoir plus que Soheil Arabi : A propos de Soheil Arabi

Le communiqué en persan : Soheil-FA-Persan

[Communiqué FA] Non aux bombardements turcs sur le canton d’Afrîn !

Depuis plus d’une semaine, l’armée turque ainsi que son aviation pilonnent le canton d’Afrîn, géré par les Kurdes, de la Fédération démocratique de Syrie du Nord faisant partie du Rojava. Après avoir promis de raser cette région, Erdogan n’hésite pas à employer des mercenaires et s’appuyer sur des groupes considérés comme terrorsites par la coalition internationale tel que « Hayat Ahrar al-Sharm » pour arriver à ses fins alors qu’Afrîn est une zone de refuge qui a accueilli près de 400 000 personnes  fuyant la guerre civile en Syrie.

Nous dénonçons et condamnons ces attaques turques contre les peuples d’Afrîn, nous condamnons aussi le silence assourdissant des « grandes puissances » ainsi que la collaboration de l’Etat allemand fournisseur d’armes de la Turquie.

La Fédération Anarchiste apporte tout son soutien aux peuples d’Afrîn et à toutes celles et ceux qui résistent à l’oppression étatique en Turquie, au Kurdistan et ailleurs.

Que vive Afrîn, vive le Rojava !

La Fédération Anarchiste

Pour télécharger le communiqué au format PDF : FA communiqué soutien à Afrîn