[Appel] Fin de la trêve hivernale le samedi 31 mars. Prenons la rue contre les expulsions ! suivi d’une après-midi festive a l’Amphi Z

Le groupe Graine d’anar est signataire de cet appel. Nous vous invitons à vous joindre à nous !

******

La fin de la trêve hivernale approche, un ensemble de collectifs appelle à une manifestation unitaire le samedi 31 mars à 10 H 30 métro Charpennes à Villeurbanne. Le rassemblement sera ensuite conduit à l’Amphi Z où de nombreuses activités festives seront proposées. Un mot d’ordre : expulsions nulle part, un toit est un droit.

La précarisation lente et progressive de couches de plus en plus larges de la
population attaque de manière déchirante toutes les catégories les plus faibles de la société. Elle met en péril de plus en plus de familles, de personnes isolé·e·s, d’étudiant·e·s…, jusqu’à l’impossibilité de pouvoir payer un loyer ou même de trouver un toit. La baisse des APL en septembre dernier, attestent suffisamment de la disposition du gouvernement sur la question sociale. Partout le 31 mars va signifier, avec la fin de la trêve hivernale, des opérations policières pour priver d’habitat des précaires et mal-logé·e·s.

31 mars : Expulsion nulle part !

Dans la même « dynamique », les conditions d’accueil sur le territoire ne cessent de se durcir et le projet de loi « asile et immigration » porté par Gérard Collomb enfonce le clou. L’ouverture de bâtiments devient une nécessité vitale, en ville oudans des universités, pour les exilé·e·s même mineur·e·s. Ainsi plusieurs occupations ont eu lieu pour soutenir et mettre à l’abri des familles sans toit ou migrants privés de logement dans de nombreuses écoles de l’agglomération, à l’université Lyon 2, mais aussi des bâtiments vides comme
l’amphi Z, la maison Mandela ou la Trappe. La fin de la trêve hivernale renvoie à la rue de nombreuses familles et personnes.


Tout le monde déteste les expulsions !


Après la victoire historique du mouvement anti-aéroport dans la région de Nantes, le gouvernement veut contenir la propagation de la vague de luttes de territoire face aux projets destructeurs. A Bure, à Notre dame des landes ou plus proche comme à Roybon et l’A45, ces lieux sont également en danger. Résistance à toutes les expulsions !
Cette année toutes les tentatives d’expulsions feront face à une opposition déterminée ! En ce mois de mars 2018, les luttes pour l’habitat résonneront au côté des luttes salariales. Des manifestations auront lieu dans plusieurs villes en France.

Samedi 31 mars 2018 : fin de la trêve hivernale Appel à prendre la rue contre les expulsions !

Manifestation samedi 31 mars 10 h 30 de Charpennes (métro) à Cusset, 35 rue Bourgchanin. Villeurbanne

Programme ensuite à l’Amphi Z :

12 h 30 à minuit : Journée festive contre les expulsions sur la parcelle occupée (entre la rue Bourgchanin et la rue Baudin). Metro Cusset.

Grand banquet / auberge espagnole (amenez de quoi partager un repas)
Bar
Tournoi de foot/pétanque
Atelier de sérigraphie
Atelier de graff
Jardinage et mise en place de jardins collectifs
Atelier de construction
Barbecue
Concerts
et encore pleins d’autres surprises…..

A l’appel de : Soutien à l’Amphi Z, la Maison Mandela, La trappe, Agir Migrant, Jamais sans Toit, Collectif ZAD Lyon, la Clique des Ami·e·s de Bure, des soutiens à la lutte de Roybon (anti CenterParcs), des soutiens à la lutte contre l’A45, des squats, Groupe Graine d’anar de la Fédération Anarchiste …

Le nouveau Monde Libertaire 1793

Il est sorti et il est tout chaud, le nouveau numéro du Monde Libertaire !

N’oubliez pas de vous abonnez ici !

Et le Monde Libertaire est un bi-média : le journal papier et le site internet !

Bonne lecture !

ÉDITO DU ML N°1793

HYMNE DES FEMMES

Hymne des femmes (1971)

Nous qui sommes sans passé, les femmes
Nous qui n’avons pas d’histoire
Depuis la nuit des temps, les femmes
Nous sommes le continent noir.

Debout femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

Asservies, humiliées, les femmes
Achetées, vendues, violées
Dans toutes les maisons, les femmes
Hors du monde reléguées.

Debout femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

Seules dans notre malheur, les femmes
L’une de l’autre ignorée
Ils nous ont divisées, les femmes
Et de nos soeurs séparées.

Debout femmes esclaves
Et brisons nos entraves
Debout, debout, debout !

[Communiqué FA] Bure : État nucléarisé – État policier

Ce matin à 6h15, le gouvernement a lancé l’évacuation, à l’aide de son bras armé de 500 gendarmes mobiles, du Bois Lejus et de la Maison de la résistance près de Bure abritant les militant-e-s contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

Lors de l’abandon du projet Notre-Dame-Des-Landes, le gouvernement avait promis de se « venger » en évacuant toutes les soi-disante ZAD de France (mais en fait tous les lieux de résistance qui combattent pour un autre monde), Bure en est la première victime. Cette violence d’État se situe dans une logique d’agressivité permanente : surveillance, contrôles, procès…

S’attendant à cette intervention, les opposant-e-s avaient récemment annoncé : « S’ils nous expulsent, nous reviendrons, plus nombreux. Nous n’avons jamais été aussi forts ». Les 3 et 4 mars prochains un « week-end de renforcement de l’occupation » était déjà prévu. Nous soutenons ces résistances qui ont un enjeu essentiel pour toutes et tous : stopper toute la filière nucléaire, industrie annoncée « propre, gérable et peu coûteuse », aujourd’hui au bord du gouffre.

Nous, Fédération Anarchiste, appelons toutes les bonnes volontés à converger sur Bure dès que possible, à créer/rejoindre des comités de soutien et à participer aux rassemblements prévus ce soir à 18h devant les préfectures pour dénoncer cette expulsion, la répression, mais aussi la connivence entre État et industrie nucléaire toute puissante.

22/02/2018
La Fédération Anarchiste

Communiqué au format PDF : 20180222 Communiqué FA de soutien à Bure

[Communiqué FA] Solidarité avec Fabien de l’Organisation Anarchiste

18 février 2018

La Fédération Anarchiste apporte tout son soutien à Fabien G. militant
anarchiste au groupe  « Nosotros » de l’Organisation Anarchiste qui a
refusé de donner son ADN et se retrouve devant le Tribunal d’Instance.

Le 16 novembre 2017, il avait été arrêté lors d’une table d’information
sur le compteur Linky puis  placé  en garde-à-vue  au  commissariat  de
St-Gaudens  durant  7  heures dans l’unique but de ficher son ADN.

Nous appelons à aller le soutenir lors de sa comparution devant le Tribunal d’Instance de Saint-Gaudens (en Haute-Garonne), le 1er mars 2018, à
partir de 14h. Nous ré-affirmons notre opposition à ces méthodes de
fichage liberticide quelles qu’elles soient, notamment le fichage ADN et
demandons la relaxe pour Fabien G.

Pour le soutenir financièrement une caisse  de  solidarité  afin  de
répondre  aux  dépenses  afférentes  à cette affaire a été mise en place
: Cercle d’Etudes Sociales au CCM Perpignan-Castillet 10278 08962
00022006141 48

La Fédération Anarchiste

Télécharger en PDF : 20180218 Communiqué FA Solidarité avec Fabien de l’OA

Le nouveau Monde Libertaire 1792

Le voilà il est disponible le numéro 1792 ! Vous le trouverez en commande chez Publico et dans divers lieux ! Mais le plus simple : abonnez vous !

Édito – le CRML 03
TERRAINS DE LUTTES :
Communiqué de la FA sur Notre-Dame-Des-Landes (Autogestion) 04
Paulo Freire par Irène Pereira, Hugues Lenoir (Education) 05
Les mutilations sexuelles féminines, Hélène Hernandez (Luttes anti-sexistes) 07
Les migrants indésirables dans Paris « gentrifié » (Antidiscriminations) 09
Israël, le pays où l’on reparle de l’action directe, Jérôme Segal (Débat) 10
Défense de l’élevage paysan, Confédération Paysanne (Débat) 13
Cuisine anarchiste, Interview à Francesco Scatigno par Monica Jornet (Débat) 15
(A)NTRE ANARS
Chronique néphrétique : « Fake news » toi-même !, Rodkol 18
Méluche au combat, Christian 19
Grenade!, Bâtard le Chien 20
Non à la « réforme » du Bac !, Fédération Anarchiste Liaison VIE A (Tract) 21
PASSE-PORTS
Le terroriste c’est l’État, Federación Libertaria Argentina (Presse internationale) 22
Le butin des partis politiques et leurs petits arrangements, Berumen (Presse internationale) 24
La mémoire historique, la mairesse et l’évêque, Alfredo González (Presse internationale) 26
Un peu démon, un peu chanteur, Interview à Alessio Lega, Monica Jornet (Presse Internationale) 27
La vie privée est un droit, Naples (Affiche) 32
Grèce/Turquie : Je t’aime, moi non plus !, Ilios Chally (International) 33
Arundhati Roy, une militante en Inde, Pierre Sommermeyer (International) 36
Emma Goldman et l’agonie de la révolution russe, Patrick Schindler (Histoire) 38
IN-CULTURE
Y a-t-il des femmes compositeurs, Christian (Musique) 40
Blasphème à l’Opéra-comique, La Fiotte noire (Musique) 41
Nous, les enfants de Diogène, P.S. (Littérature) 43
Au coeur du rêve, Thierry Guilabert (Bande-dessinée) 44
Agenda Cinéma, Christiane Passevant (Cinéma) 45
Enquête au paradis, Christiane Passevant (Cinéma) 46
La crème de la crème sur RL (Médias) 48
Ton oeil dans la lucarne de Zazoum, Zazoum Tcherev (Spectacles) Les samedis de la chanson, Librairie Publico (Evénements) 51
FA.GROUPES & LIAISONS 52
B.D. à suivre Vive La F.A.R.C.E de Manolo Prolo 54
Dessin politique de Chantal Montellier 55

 

Edito :
DÉLIRES DE L’INFORMATION : « RUN FOREST… RUN ! »

Après la courte trêve des confiseurs de la fin d’année, 2018 a commencé sur les chapeaux de roue, les journalistes de la « presse lambda » sautant sur tout ce qui bouge pour en faire leurs choux gras.
Ils naviguent à vue, au jour le jour, et si jamais « il ne se passe rien de sensationnel », ils ne sont jamais à court d’imagination. A défaut, ils peuvent toujours avoir recours aux délires issus des réseaux sociaux. Difficile de s’y retrouver. Commençons par l’information « en dur ». En ce début de 2018, donc, les journalistes d’État n’ont pas manqué, -à peine les « consultations » au sujet de l’aéroport de NDDL étaient bouclées par le gouvernement du DRH de la France, le « premier de cordée »-, de se précipiter à annoncer la mort programmée de la ZAD. C’est comme si les « quelque 13.000 militaires spécialisés (109 escadrons) disposant d’un arsenal conséquent » (sic) avaient déjà balayé ce lieu de vie qu’un gouvernement -propre sur lui- ne saurait voir… Dans la foulée sécuritaire, les médias léchant les bottes du pouvoir n’ont pas manqué non plus de faire un compte-rendu « honnête », concernant le gendarme assassin de Rémi Fraisse, qui a été blanchi par la justice sans que cela ne provoque plus que ça de remous ni de commentaires. Mission accomplie ! Et puis, heureusement pour agrémenter l’affiche, il y a eu le « vilain raciste » de Trump qui a insulté les pays africains, les traitant de « pays de merde ». Sur ce point, la « bonne presse » était unanime : il s’agit d’un salaud. C’est sûr que dans notre « bonne France des droits de l’homme », il n’y a pas plus de racistes que de salauds…

Lire la suite

[Communiqué FA] Face à l’antisémitisme, solidarité et action

01/02/2018

Après l’incendie de l’Hypercacher de Créteil, 3 ans jour pour jour après l’attentat de l’Hypercaher de la porte de Vincennes, avec toute la symbolique haineuse que cela porte, l’agression d’un enfant de 8 ans portant une kippa à Sarcelles et d’une jeune femme portant l’uniforme d’une école privée juive s’ajoutent à une continuité d’actes antisémites intolérables et toujours aussi virulent commis en France depuis bon nombre d’années.

Si nous combattons les pouvoirs oppresseurs des religions, nous ne laisserons pas passer des actes basés sur le racisme ou l’antisémitisme, sur la haine d’une appartenance religieuse réelle ou supposée. Il ne s’agit pas simplement de relent du passé, car nous savons que l’antisémitisme n’a jamais totalement disparu et se décomplexe de plus en plus ces dernières années. Il est attisé par les discours identitaires, fondamentalistes, intégristes, nationalistes,conspirationnistes, confusionnistes qui prolifèrent au grand bonheur des extrêmes droites.

Nous luttons et lutterons encore contre tout mouvement ou parti qui aurait l’envie de se servir de ces faits pour monter les supposées « communautés » les unes contre les autres ou stigmatiser qui que ce soit d’autre que les agresseurs. L’antiracisme en tant que composante des idéaux émancipateurs récuse tout essentialisme.

Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces actes intolérables. Nous serons de tous les combats contre les haines.

La Fédération Anarchiste

Version PDF : communiqué FA Face à l’antisémitisme, solidarité et action