[Rassemblement] Campagne antiracisme et solidarité

Le groupe Graine d’anar vous invite à rejoindre le rassemblement de ce samedi 18 décembre 2021, 14H30 , Place de la Comédie / Louis Pradel

« Nous n’allons pas combattre le racisme par le racisme, mais grâce à la solidarité. »
(Fred Hampton, Black Panthers Party – mai 1969)

Notre pays n’a ni carte, ni limites. Il ne fait pas la guerre si ce n’est au fascisme, au colonialisme, au racisme, à l’injustice et aux inégalités.

Notre pays n’existe pas isolé, atomisé, soumis. Il existe dans tout ce qui relie, regroupe, donne confiance et lutte.

Notre pays est en grand danger. Il doit sortir, se montrer, se lever. Vivre.

Car notre pays brûle. Il s’appelle Avenir.
Car notre pays est étouffé. Il s’appelle Liberté.
Car notre pays se meurt. Il s’appelle Égalité.
Car notre pays est opprimé. Il s’appelle Dignité.

Notre pays est en danger. Nous appelons à la mobilisation générale.

Pour l’avenir. Si la planète brûle, cela n’a rien à voir avec les migrations, nos couleurs de peau, nos origines, nos religions. Le monde n’attend qu’une étincelle pour exploser et certain.e.s nourrissent l’incendie qui nous menace.


Nous dénonçons toutes les formes de racisme dont l’islamophobie, l’antisémitisme, l’anti-tziganisme, la négrophobie et le racisme anti-asiatique. Nous exigeons notamment la fin des contrôles au faciès, l’abrogation de la loi dite « séparatisme », le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, la fin des dominations économiques, militaires et politiques, en particulier la Françafrique.

Lire la suite

[Relations Internationales] Biélorussie et répression

Les relations internationales de la Fédération Anarchiste nous passe ce document qui est un point sur la situation en Biélorussie, un an après les soulèvements contre le pouvoir dictatorial en place.

Le document est à télécharger ici :

Pour soutenir l’Anarchist Black Cross en Biélorussie cela se passe ici : https://abc-belarus.org/?page_id=8661&lang=en

Nous vous en souhaitons bonne lecture.

Le membres de Graine d’Anar

*********

Le texte en entier ci :

Lire la suite

Licence, liberté et vaccination

Le 09 août 2021

À l’heure où l’extrême droite, les mouvements antivax et des manifestants brandissent le mot « liberté » pour justifier leurs positions, il peut être utile de revenir sur le sens de ce mot.

La vaccination n’est pas « récente », elle est issue de la Science et le fruit de recherches menées depuis longtemps. La Science n’est jamais figée, elle est elle-même le fruit de l’avancement du consensus le plus récent.

Quant à l’ARN Messager, il ne date pas d’hier non plus. Découvert en 1961, son utilisation ne date pas du Covid.

Si les humains peuvent être corrompus, le consensus scientifique tend à éviter l’instrumentalisation de la science, en s’appuyant sur des démonstrations reproductibles. Pour nous anarchistes, la Science doit être utilisée pour aller vers le progrès, ce qui est inhérent au fait de penser collectivement son utilisation.

Lire la suite

[Communiqué FA] Le fichage, vieille arme de l’État !

Lundi 4 janvier, le Conseil d’État a jugé en référé que la police et la gendarmerie pourront ficher les activités et opinions politiques, les appartenances syndicales et les données de santé au nom de la sécurité publique, de la sûreté de l’État définie comme recouvrant les « intérêts fondamentaux de la Nation » (laissées totalement à l’appréciation de la police). Ces textes prolongent le projet de loi « sécurité globale », dont les données recueillies pour la surveillance de masse (drones, caméras, reconnaissance faciale, réseaux sociaux) vont pouvoir être centralisées dans ces fichiers, ce qui n’était pas le cas auparavant.

La requête en référé émanait des organisations syndicales CGT, FO, FSU et d’associations de défense des droits humains (GISTI, etc..). Et nous pouvons être surpris, déçus, d’une forme de satisfaction de ces organisations après le rendu. Ce serait mois pire que le pire…

Nous autres anarchistes, ne sommes pas surpris de l’utilisation du fichage. Les États ont toujours eu besoin, pour se maintenir, de réseaux de renseignements forts, pour contrôler leurs populations par un fichage systématique. Penser que cela ne serait propre qu’aux régimes totalitaires, c’est se mentir profondément. Un État, ce sont des fichiers fiscaux, de polices, de renseignements, médicaux, etc… Le fichage est au cœur de cet outil de privation de liberté qu’est l’État.

Pour mémoire, ce n’est qu’après une forte mobilisation que le décret instituant le fichier EDVIGE avait été retiré en novembre 2008…

Lire la suite