Cuba : quelques informations

Pour nous, membres du groupe Graine d’Anar, fédéré au sein de la Fédération Anarchiste, elle même fédérée au sein de l’Internationale des Fédérations Anarchistes, l’internationalisme est au cœur de nos luttes.

Mais pour le construire, encore faut il avoir un éclairage sur les évènements. Comme pour les récents soulèvements à Cuba.

Voici des textes pour éclairer les choses.


Issu de : https://blackrosefed.org/ et traduit par la FA

Communiqué du collectif Black Rose/ Rose Negra de Miami suite au soulèvement à Cuba

La situation actuelle à cuba a débuté dans la nuit du 10 juillet avec l’apparition de nombreuses manifestations dans la ville de Palma Soriano située dans la province de Santiago de Cuba. Les gens ont commencé par marcher dans la rue avec des casseroles, manifestant alors dans une casserolade, au milieu de pannes d’électricité croissantes, de pénuries alimentaire et d’une crise sanitaire qui couvaient depuis un moment.

Tout comme le nombre d’infections et de décès dues au covid ont commencé a augmenter au début de cette année, les témoignages de personnes désespérées abandonnées à la mort chez elle par manque de ressources essentielles et de moyens dans les hôpitaux ont commencé à se propager à travers internet. Les cubains ont été capables de s’informer et d’informer le monde sur la pénurie alimentaire et de médicaments, faisant de longues queues pour avoir accès à des produits de première nécessité, beaucoup trop chers, et ont dû enduré des périodes prolongées d’isolement dues à l’incapacité de l’État de s’occuper de ces différentes crises. Le matin du 11 juillet, une vague de contestation s’est déclenchée à travers toute l’île, faisant de ce soulèvement populaire le plus significatif depuis des décennies. Cette crise majeure à laquelle est confrontée le peuple cubain est le résultat non seulement de la domination de l’État cubain mais aussi des États étrangers impérialistes et autres antagonistes. Cela est particulièrement clair avec le durcissement de l’embargo des USA, des récentes restrictions sur les envoies de fonds et sur les appels à une « aide humanitaire ». Cette oppression sur le peuple est le véritable héritage des États ayant lieu partout dans le monde, et notamment à Cuba.

Lire la suite