Soutien à la Plume Noire et aux militant.e.s attaqué.e.s le 20 mars 2021 !

Le 20 mars 2021, en pleine journée, vers 14h, un groupe d’une quarantaine de fascistes a attaqué les locaux de « La Plume Noire ». Heureusement, cette attaque ne se solde qu’avec de la casse matérielle.

Comme toujours, l’impunité dont jouit l’extrême droite dans les rues de Lyon démontre à quel point sa présence est acceptée par les pouvoirs publics.

Il n’y a pas de place dans nos rues pour la haine. Pas de place pour les idées racialistes, racistes et différentialistes portées par ces individus qui rêvent d’un monde d’entre soi et de fermeture basé sur la race et ses dérivés. 

Il est à noter qu’à la même heure, quelques centaines de personnes manifestaient (dans le cadre de la journée internationale contre le racisme et les violences policières, carcérales et judiciaires et contre la Loi Sécurité Globale) et étaient, elles, fortement encadrées par les forces du désordre (la police). Les tenants du pouvoir ont leurs priorités ! 

Nous apportons notre soutien à la Plume Noire et souhaitons courage et ténacité aux militant.e.s attaqué.e.s le 20 mars 2021. 

Le groupe Graine d’Anar, membre de la Fédération Anarchiste.

Soutien aux deux personnes lâchement attaquées le 12 décembre sur Lyon

15 décembre 2020

Le groupe Graine d’Anar de la Fédération Anarchiste apporte son soutien aux deux personnes, membres de l’association PESE (Pour l’Egalité Sociale et l’Ecologie) également syndiquées à Solidaires Rhône, lâchement attaquées le 12 décembre devant les locaux de la librairie « La Plume Noire » par un groupe d’individus qui semblent appartenir à l’extrême droite lyonnaise. 

Dans cette période particulière, où la haine, la délation, les idées d’extrême droite sont en vogue et banalisées, cette attaque en marge d’une collecte d’entraide solidaire, à destination notamment de familles d’exilé.e.s, n’est que la démonstration de l’impunité dans laquelle se pensent les nervis fascistes aujourd’hui. 

Rappelons que Lyon est la capitale française des groupuscules réactionnaires, et que ces derniers disposent, avec l’assentiment de la mairie et de sa police, de locaux d’où ils sont en mesure de planifier et d’exécuter leur ratonnades racistes et autres tabassages de militants révolutionnaires. Nous ne cèderons pas à la peur qu’ils veulent instiller et resterons solidaires et mobilisés pour lutter contre leur idéologie.

Nous serons toujours aux côtés de celles et ceux qui luttent pied à pied contre les haines montantes. Anarchistes, nous pensons que c’est par la solidarité que nous changerons le monde et les rapports entres humains. 

Le fascisme, c’est comme la gangrène, on l’élimine ou on en crève ! Mettons fin à la tolérance criminelle des exactions extrême-droitières dans nos rues !  

Le Groupe Graine d’Anar de la Fédération Anarchiste