Ne rien lâcher ! Manifestons ! Grèvons ! Bloquons !

Malgré la période des fêtes de fin d’année et de vacances, la détermination pour lutter contre la casse des retraites reste forte !

L’intersyndciale appelle, et c’est une première intéressante, à trois jours de grève et de lutte du 09 au 11 janvier 2020 ! Et nous en serons en tant qu’anarchistes !

Pour les lyonnais, rendez vous est donné dès jeudi 09 janvier 2020 à 11h30 pour une manifestation au départ de la Manufacture des Tabacs (métro Sans Souci). Pour les caladois, rendez vous place de la Libération à Villefranche-sur-Saône à 16h00.

Ensuite le vendredi 10 janvier 11h00 Métro Mermoz en direction du Medef pour Lyon

Et encore le samedi 11 janvier 14h00 Place Lyautey en direction de Bellecour pour Lyon

Et pour la suite … construisons là et soyons inventifs !

Groupe Graine d’anar – Membre de la Fédération Anarchiste

Vieillir en anarchie

Il y a quelque mois, le groupe Graine d’Anar ouvrait une discussion : quel regard porter sur le vieillissement dans une société anarchiste ? La définition de la vieillesse, l’organisation sociale qu’elle implique, la mise en place individuelle et collective de l’autonomie à tous les âges de la vie sont des questions hautement politiques que les mouvements anarchistes ne peuvent manquer de poser. Deux réunions ont été organisées afin de nourrir la réflexion. Un après-midi public de débats, auquel étaient conviées Delphine, aide-soignante dans un EHPAD, Jacqueline, membre de la communauté des Babayagas de Montreuil et Suzanne Weber, autrice de Avec le temps, publié aux Éditions Libertaires en 2005. Puis un CFA* consacré au vieillissement et à l’autonomie. Aux vues de l’extrême richesse de ces journées de réflexion, nous souhaitions présenter de manière concise et articulée les analyses élaborées collectivement. La perspective anarchiste permet de mieux comprendre la façon dont nous définissons l’avancée en âge, dont nous la valorisons ou non, dont nous l’appréhendons et dont nous nous organisons.

Qu’est-ce que la vieillesse ?

Lire la suite

L’élection est-elle réellement démocratique ?

L’affaire Balkany ou encore la « crise » des Gilets jaunes ont un point commun. La démocratie, sous sa forme actuelle, serait en crise, en ce que les personnes au pouvoir, élues, seraient déconnectées de la réalité, jouissant de privilèges indus et immérités, se permettant de détourner de l’argent ou de promulguer des lois et des taxes sans eux-mêmes en payer le prix. Mais avant même ces deux cas, l’histoire politique française montre de multiples exemples de corruption, de malveillance, et de népotisme. La crise de la démocratie que nous vivons, séparant des élites gouvernantes d’un peuple gouverné, est-elle réellement nouvelle ? Ce qui est en question, aussi bien pour la colère suscitée par les Balkany que pour les Gilets Jaunes, c’est la légitimité de ceux qui se trouvent au pouvoir à gouverner et à représenter les individus qui forment la société française. Or la tension entre démocratie et élection n’est pas nouvelle mais elle est constitutive de notre modèle politique.

Démocratie et élection, la forme du gouvernement représentatif

La démocratie n’a pas toujours fonctionné avec le principe de l’élection. Dans son livre Principes du gouvernement représentatif, Bernard Manin indique Lire la suite

Soigner les symptômes plus que le mal : le Prix Nobel d’économie 2019

Réflexions sur l’économie expérimentale et le prix Nobel de Duflo, Banerjee et Kremer.

 

Tous les ans en Octobre est annoncé le « Prix Nobel » (Prix de la banque de Suède) d’économie. Si, et c’est désormais devenu un classique, il est normal de rappeler que ce prix émane d’un certain point de vue sur l’économie, généralement plutôt libéral, il demeure intéressant de s’intéresser aux lauréats pour observer la tendance de la recherche dans la discipline.

Cette année les lauréats sont Abhijit Banerjee, Esther Duflo et Michael Kremer. Pour les profanes ces noms ne disent peut-être rien, mais pour les économistes ils sont biens connus et ce prix n’est pas une surprise. En effet depuis les années 1990 l’économie connaît ce qu’on a pu appeler un « grand tournant expérimental ». Suite à des décennies d’évolution, avec notamment au début des années 1970 la réfutation de la théorie de l’équilibre général qui avait structuré la discipline pendant un demi-siècle ou encore la tendance des économistes à intégrer toujours plus de variables « réalistes » dans leurs modèles (normes, institutions, structures sociales, etc.), l’économie en tant que discipline a connu une croissance massive des études expérimentales. Cela a commencé avec les études en laboratoire suite à l’import de la psychologie comportementale en économie (ce qu’on a appelé behavioral economics), puis dernièrement avec l’import des processus d’expérimentation de terrain issu de la médecine (la evidence-based medecine). L’idée de ces nouvelles études est simple : à l’aide des procédés statistiques de la médecine expérimentale on peut isoler les résultats spécifiques à l’intervention des expérimentateurs, notamment par la sélection de groupes randomisés (choisis aléatoirement, de façon à neutraliser les différentes variables d’âge, de classe, de genre etc.). Ces méthodes ont été utilisées à grande échelle par Banerjee, Duflo et Kremer en économie expérimentale, notamment dans le champ de l’économie du développement.

Lire la suite

Le 17 décembre et tant qu’il le faudra !

La démission de Delevoye et les pseudos négociations proposées par le gouvernement ne doivent pas nous endormir : la destruction des retraites par répartition est toujours en cours !

Faisons de la journée du 17 décembre une journée de lutte forte et installons le rapport de force nécessaire non seulement au retrait de ce projet mais aussi pour nous donner les moyens d’imposer de nouvelles avancées pour toutes et tous !

Le groupe Graine d’Anar, membre de la Fédération Anarchiste, sera partie prenante dans les luttes en cours. En espérant que nous serons des millions dans la rue. Le 17 et plus s’il le faut !

Retrouvez ici l’argumentaire de la FA : 20191201 Depliant retraite FA 2019

Graine d’anar

Le 05 décembre 2019 et après, toutes et tous dans la rue !

Le groupe Graine d’anar, membre de la Fédération Anarchiste, prendra part aux initiatives prévues contre la destruction des retraites (appelée réforme par le gouvernement) et invite toutes celles et tous ceux qui le souhaitent à faire de même. Bloquons l’économie !

Nous savons par ailleurs que même avec le sauvetage de la retraite par répartition, ce ne serait qu’une petite victoire ! C’est pour cela que nous appelons à construire quelque chose de plus ambitieux pour aller vers la mort du capitalisme, du salariat et du travail !

Vous trouverez un argumentaire ici : 20191201 Dépliant retraite FA 2019

La lutte ne fait que commencer !

Graine d’anar, membre de la Fédération Anarchiste